Les Testaments

Auteur :  Margaret Atwood ( Canada )

Biographie :  Margaret Atwood a passé la majeure partie de son enfance entre les forêts du Nord du Québec, Sault Ste. Marie et Toronto et a commencé à écrire à l’âge de 16 ans. En 1957, elle débute ses études au collège Victoria à l’Université de Toronto. Diplômée du Radcliffe College en 1962 elle continue ses études à l’Université Harvard pendant quatre ans. Le Prix Arthur C. Clarke lui a été décerné en 1987 pour son roman « La Servante écarlate » (The Handmaid’s Tale, 1985). Le livre a été adapté au cinéma par Volker Schlöndorff en 1990 et a fait l’objet d’une série télévisée en 2017. « Captive » (Alias Grace, 2017), une mini-série télévisée, a été adaptée du roman du même nom écrit par Margaret Atwood en 1996.

Présentation: Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur. À cet instant crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent, avec des conséquences potentiellement explosives. Deux d’entre elles ont grandi de part et d’autre de la frontière : l’une à Galaad, comme la fille privilégiée d’un Commandant de haut rang, et l’autre au Canada, où elle participe à des manifestations contre Galaad tout en suivant sur le petit écran les horreurs dont le régime se rend coupable. Aux voix de ces deux jeunes femmes appartenant à la première génération à avoir grandi sous cet ordre nouveau se mêle une troisième, celle d’un des bourreaux du régime, dont le pouvoir repose sur les secrets qu’elle a recueillis sans scrupules pour un usage impitoyable. Et ce sont ces secrets depuis longtemps enfouis qui vont réunir ces trois femmes, forçant chacune à s’accepter et à accepter de défendre ses convictions profondes.

Mon avis : Il aura fallu 35 ans à Margaret Atwood pour nous offrir une suite à son génialissime roman La Servante Ecarlate. Dans Les Testaments nous voilà projetés 15 ans plus tard. Ce roman n’est pas aussi sombre, pas aussi anxiogène. Je vous recommande toutefois la lecture du premier opus avant de vous attaquer à celui-ci. Une fois n’est pas coutume, j’irai jeter un oeil à la série  !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s