Il était deux fois

20191003_221709Auteur :  Franck Thilliez ( France )

Biographie : Ingénieur de formation, Franck Thilliez s’illustre d’abord dans les nouvelles technologies et devient très tôt spécialiste en informatique. Il allie cette passion à son goût pour les thrillers pour donner naissance à son premier roman, « Train d’enfer pour Ange rouge » (2003), qui a été nominé au Prix SNCF du polar français 2004. Il publie en 2005 « La Chambre des morts » (Le Passage), qui deviendra par la suite en 2007, le film éponyme d’Alfred Lot, avec Mélanie Laurent dans le rôle de Lucie Henebelle. Il reçoit pour son deuxième roman le Prix des lecteurs Quai du polar en 2006, et le Prix SNCF du Polar français en 2007. Le succès rencontré lui a permis de cesser son travail d’informaticien à Sollac Dunkerque pour se consacrer exclusivement à son travail d’écriture.

Présentation: En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée. Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre… Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7.

Mon avis : Encore récemment Franck Thilliez m’était inconnu, voilà qui est réparé. Et pour ma première incursion dans son univers j’ai jeté mon dévolu sur un diptyque dont Le manuscrit inachevé est la première partie. Si le premier roman avait failli provoquer un noeud dans mon cerveau, Il était deux fois apporte certaines réponses aux questions qui subsistent à la lecture du Manuscrit inachevé. À toutes les réponses ? me demanderez-vous. Certainement pas ! Et là est le génie de Franck Thilliez qui à travers ses énigmes, ses palindromes et autres indices, nous mène par le bout du nez de Sagas à la Belgique, en passant par les Carpates polonaises. Et quand vous pensez avoir achevé le roman, vous voilà à le feuilleter depuis le début… mais je ne vous dirai pas pourquoi. Chapeau bas M. Thilliez !

4 réflexions sur “Il était deux fois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s