Un coeur sombre

CVT_Un-coeur-sombre_9861Auteur :  R. J. Ellory ( Royaume-Uni )

Biographie : R. J. Ellory n’a jamais connu son père, à la suite d’une épidémie, sa mère meurt d’une pneumonie foudroyante à 28 ans alors qu’il a à peine 7 ans. C’est sa grand-mère qui va l’élever seule. Mais elle a une santé fragile, et finalement décide de le placer en orphelinat avec son frère. Il y reste jusqu’à l’âge de 16 ans. Il étudie la musique, joue de la trompette, dans le registre classique aussi bien que dans celui du jazz. Il fait des études d’arts, et étudie notamment la photographie. À 16 ans, il abandonne ses études et retourne dans la maison familiale de Birmingham. Sa grand-mère décède et il se retrouve seul, avec son frère, jusqu’à être incarcéré à 17 ans pour un vol de poules. Une fois sa peine purgée, il se lance dans la musique. Il devient un temps guitariste du groupe de rock « The Manta Rays », avant de se tourner vers la photographie. Il commence à écrire en 1987 mais devra attendre 2003 pour que son roman, « Candlemoth », soit publié.

Présentation: Combien de temps peut-on échapper à sa conscience ? Sous sa façade respectable, Vincent Madigan, mauvais mari et mauvais père, est un homme que ses démons ont entraîné dans une spirale infernale. Aujourd’hui, il a touché le fond, et la grosse somme d’argent qu’il doit à Sandià, le roi de la pègre d’East Harlem, risque de compromettre son identité officielle, voire de lui coûter la vie. Il n’a plus le choix, il doit cette fois franchir la ligne jaune et monter un gros coup pour pouvoir prendre un nouveau départ. Mais les choses tournent très mal. Rongé par l’angoisse et la culpabilité, Madigan va s’engager sur la dernière voie qu’il lui reste : celle d’une impossible rédemption.

Mon avis : Faites comme moi, fiez-vous au titre, au nom de l’auteur. Fuyez la quatrième de couverure, les présentations et autres résumés. Ce roman est une claque ! Deux petits mots font basculer l’histoire ( je ne vous dirai pas lesquels au risque de vous spoiler ). C’est du lourd, du très lourd et quand on pense que notre « anti »-héros est au bout de ses peines, voilà que tout bascule. J’ai dévoré ce roman au rythme infernal. Merci M. R. J. Ellory pour ce moment de pur bonheur.

6 réflexions sur “Un coeur sombre

  1. Pingback: Un coeur sombre — kirsteen duval – Le Vélin et la Plume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s