Quand la neige danse

quand la neige danseAuteur : Sonja Delzongle ( France )

Biographie : Diplômée des Beaux-Arts de Dijon, Sonja Delzongle est journaliste et romancière. Née d’un père français et d’une mère serbe, elle a grandi entre Dijon et la Serbie. Elle a mené une vie de bohème, entre emplois divers (les plus marquants ayant été le commerce artisanal africain-asiatique et la tenue d’un bar de nuit) et écriture. « À Titre posthume » (2009), un thriller dont l’intrigue se déroule dans le monde de l’édition, est son deuxième roman après « La Journée d’un sniper » paru en 2007 chez Jacques André Éditeur, Lyon. C’est en 2011 qu’elle commence l’écriture de « Dust ». Sa passion pour l’Afrique, qui remonte à sa petite enfance, l’a amenée à y faire de multiples séjours. Elle a reçu le Prix Anguille sous roche 2015 pour « Dust ». Dana Skoll est son pseudonyme pour la littérature jeunesse et fantasy.

Présentation: Février 2014, au nord de Chicago. La neige et le blizzard semblent avoir pétrifié la petite ville de Crystal Lake. Un matin, le médecin Joe Lasko reçoit un paquet. Y repose une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, sosie de sa fille Lieserl disparue depuis plusieurs semaines. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée. Ce n’est pas tout. Depuis un mois, quatre fillettes ont été enlevées, et chacune des familles va recevoir une poupée. Joe, jeune divorcé, décide de mener sa propre enquête, aidé par une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Conscients que l’affaire les dépasse, tous deux appellent à l’aide Hanah Baxter, la célèbre profileuse, et son inséparable pendule. Quelque part dans Crystal Lake, depuis très longtemps, quelqu’un s’en prend aux enfants. Les détient-il prisonnières ? Sont-elles encore en vie ?

Mon avis : Si j’avais pris le temps de lire des avis sur ce roman, il ne me serait pas venu à l’esprit de me lancer dans sa lecture. Je m’explique: il est question d’enlèvements et d’actes de tortures sur des enfants, donc âmes sensibles abstenez-vous ! Mais voilà, comme j’ai pour habitude de me fier aux titres et aux couvertures (OK, je vous l’accorde, la couverture mettant en scène une tête de poupée aurait dû me mettre la puce à l’oreille), me voilà embarquée dans cette histoire où résurgences du passé et secrets de familles se mêlent pour notre plus grand plaisir. J’ai été particulièrement séduite par le personnage de Baxter, la profileuse au pendule, femme au caractère bien trempé, mais dont le passé cache un terrible secret. Quelle fut ma surprise en découvrant que Baxter est l’héroïne de deux autres romans de Sonja Delzongle, Dust et Récidive. Hâte de me replonger dans la plume de l’auteure !

8 réflexions sur “Quand la neige danse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s