Le poète

Le poèteAuteur : Michael Connelly ( États-Unis )

Biographie : Michael Connelly est diplômé de l’Université de Floride, avec un bachelors degree en journalisme en 1980. Il travaille ensuite comme journaliste à Daytona Beach et Fort Lauderdale (Floride). Il se lance dans la carrière d’écrivain en 1992 avec « Les Égouts de Los Angeles » (The Black Echo), son premier polar, où l’on découvre le personnage de Harry Bosch, inspecteur du LAPD (Los Angeles Police Department), le héros récurrent de la plupart des romans suivants. Il reçoit pour ce livre le prix Edgar du meilleur premier roman policier. Il abandonne le journalisme en 1994. Il écrit par la suite environ un roman par an, en obtenant régulièrement un succès en librairie. Son roman « Le Poète » (1996) reçoit le prix Mystère en 1998 et « Créances de sang » (Blood Work, 1998) le grand prix de la littérature policière.

Présentation: Le policier Sean McEvoy est retrouvé mort dans sa voiture. Chargé d’une affaire de meurtre abominable, son enquête n’avançait pas. Lorsqu’il apprend le suicide de son frère, Jack, son jumeau, journaliste de faits divers, refuse d’y croire. En cherchant à comprendre, il découvre d’autres cas de policiers apparemment poussés au suicide par des meurtres non résolus. Tous ont été retrouvés avec, à leur côté, des lettres d’adieu composées d’extraits de poèmes d’Edgar Poe. Un effrayant tableau d’ensemble commence à se dessiner. Jack fait pression sur les agents du FBI pour qu’une enquête soit ouverte sur ces suicides en série.

Mon avis : Voilà, c’est fait, j’ai lu mon premier Michael Connelly (merci à toi Anthony ) ! Et pour sûr je n’en resterai pas là. Voilà un thriller à lire absolument, tous les bons ingrédients du genre sont au rendez-vous: le héros torturé mais terriblement attachant, des personnages au passé sombre et qui ne révèlent leurs vrais visages qu’à la fin et les nombreux rebondissements. L’histoire est extrêmement bien menée et c’est avec le cœur gros que j’ai quitté Jack McEvoy (d’ailleurs je me demande si l’on retrouve ce personnage dans un autre roman de Connelly). Vous cherchez un bon roman au rythme palpitant ? Ne cherchez plus !

3 réflexions sur “Le poète

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s