Celle que vous croyez

celle que vous croyezAuteur : Camille Laurens ( France )

Biographie : Camille Laurens est agrégée de lettres et a enseigné à Rouen, puis au Maroc où elle a passé douze ans.
Elle a été nommée officier dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2006. Son premier livre, « Index » est publié en 1991 aux éditions POL. Il ouvre une tétralogie, dont les autres parties sont : « Romance » (1992), « Les Travaux d’Hercule » (1994) et « L’Avenir » (1998). Entre le troisième et le quatrième volet, survient le drame personnel qu’elle a vécu en 1995, avec la mort de son nouvel enfant. Cette douleur sera à l’origine de « Philippe » (1996). En 2000, avec « Dans ces bras-là », elle obtient le prix Femina et le prix Renaudot des lycéens. En 2008, elle obtient le Prix Bourgogne de littérature pour Tissé par mille. Depuis septembre 2011, elle enseigne à l’Institut d’études politiques de Paris.

Présentation: Vous vous appelez Claire, vous avez quarante-huit ans, vous êtes professeur, divorcée. Pour surveiller Jo, votre amant volage, vous créez un faux profil Facebook : vous devenez une jeune femme brune de vingt-quatre ans, célibataire, et cette photo où vous êtes si belle n’est pas la vôtre, hélas. C’est pourtant de ce double fictif que Christophe – pseudo KissChris – va tomber amoureux. En un vertigineux jeu de miroirs entre réel et virtuel, Camille Laurens raconte les dangereuses liaisons d’une femme qui ne veut pas renoncer au désir.

Mon avis : Dès les premières lignes, j’ai été complètement happée par cette histoire que j’ai dévorée en quelques heures. Impossible de lâcher ce roman, l’auteure, telle une araignée, tisse une toile dans laquelle on se laisse prendre pour notre plus grand plaisir. Vous pensez connaître le fin mot de l’histoire, et voilà qu’un coup de théâtre remet tout en question. Si les personnages de ma précédente lecture m’ont laissée de marbre, ici il en est tout autrement. Claire et Camille m’ont touchée à un point que je ne saurais expliquer. Leurs craintes, leurs désirs, leurs colères, leurs peines, je les comprend, je les partage. Un roman émouvant que ces messieurs devraient lire ! ; )

6 réflexions sur “Celle que vous croyez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s