Avenue des mystères

Avenue-des-mysteresAuteur : John Irving ( États-Unis )

Biographie : Passionné de lutte, John Irving choisit son université surtout en fonction de son équipe et de son entraîneur dans ce sport. Il fait des études médiocres, mais il est cependant admis à suivre un cours de création littéraire. En 1963, il a 21 ans et obtient une bourse d’étude pour aller passer un an à Vienne. Très marqué par ce séjour, c’est dans cette ville qu’il puise la matière de son premier roman, « Liberté pour les ours ». Le livre est relativement bien accueilli par la critique mais n’est pas un succès d’édition. Ses deuxième et troisième romans « L’Épopée du buveur d’eau » (The Water Method Man, 1972) et « Un Mariage poids moyen » (The 158-Pound Marriage, 1974) sont accueillis de la même manière. Frustré par le manque de promotion de ses romans assuré par sa première maison d’édition Random House, il choisit d’offrir son quatrième roman « Le Monde selon Garp » (The World According to Garp, 1978) partiellement autobiographique, à Dutton Books qui lui promet un effort marketing plus important. Le roman fut un best-seller international et un phénomène culturel. En 1985, il publie « L’Œuvre de Dieu, la part du Diable » (The Cider House Rules) qui aboutit à un film réalisé par Lasse Hallström et grâce auquel, Irving reçoit un Oscar du cinéma pour son scénario en 2000. « Avenue des mystères » (Avenue of Mysteries, 2015) est son quinzième roman qui sera suivi par « Darkness As a Bride » à paraitre en 2021.

Présentation: Lors d’un voyage aux Philippines, Juan Diego Guerrero, écrivain américain célèbre et vieillissant, revit en rêves récurrents les épisodes de son adolescence au Mexique, à la lisière de la décharge publique de Oaxaca où lui et sa sœur Lupe ont grandi. Ballotté d’hôtels en aéroports, Juan Diego se remémore entre autres la mort de sa mère, son adoption par un couple improbable rencontré dans un cirque, où son destin et celui de sa petite sœur extralucide basculent. Marqué par le hasard et l’inéluctable, ce destin s’accomplira peut-être dans une modeste église au fin fond d’un quartier pauvre de Manille.

Mon avis : De John Irving j’avais déjà lu Le monde selon Garp, L’oeuvre de Dieu, la part du diable, Dernière nuit à Twisted River, L’Hôtel New Hampshire, Une veuve de papier et bien entendu Une prière pour Owen, sans conteste, mon préféré. C’est donc avec un très grand enthousiasme que j’ai jeté mon dévolu sur Avenue des Mystères. Mais voilà, ce coup-ci la magie na pas opéré. Bien au contraire, je me suis fortement ennuyée et bien que je me sois accrochée et lu jusqu’à la fin, je dois avouer que je n’y ai rien compris. Si vous n’avez jamais lu John Irving, suivez mon conseil: ne commencez pas par celui-ci.

3 réflexions sur “Avenue des mystères

Répondre à Kirsteen Duval Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s