Millenium, tome 6 : La fille qui devait mourir

millénium 6Auteur : David Lagercrantz ( Suède )

Biographie : David Lagercrantz a étudié la philosophie et la religion à l’université et sort diplômé de l’école de journalisme de Göteborg. Son premier travail de journaliste fut pour le magazine interne du constructeur automobile Volvo. Il part ensuite pour le quotidien tabloïd « Expressen » et travaille jusqu’en 1993 comme journaliste d’investigation, couvrant quelques-unes des affaires criminelles les plus importantes de la fin des années 1980 et début des années 1990 en Suède, notamment les meurtres Åmsele. Le succès littéraire arrive avec « Indécence manifeste » (Syndafall i Wilmslow, 2009), un roman inspiré de la vie du mathématicien britannique Alan Turing. En décembre 2013 la maison d’édition suédoise Norstedts annonce que David Lagercrantz a été engagé pour écrire le quatrième roman de la série « Millénium », série de romans policiers, dont l’auteur original est Stieg Larsson (1954–2004).Le roman, « Ce qui ne me tue pas » (Det som inte dödar oss), est publié le 27 août 2015, à l’occasion des dix ans du premier roman « Millénium ».

 

Présentation: À Stockholm, un SDF est retrouvé mort dans un parc du centre-ville certains de ses doigts et orteils amputés. Dans les semaines précédant sa mort, on l’avait entendu divaguer au sujet de Johannes Forsell, le ministre de la Défense suédois. S’agissait-il des délires d’un déséquilibré ou y avait-il un véritable lien entre ces deux hommes ? Michael Blomqvist a besoin de l’aide de Lisbeth Salander. Mais cette dernière se trouve à Moscou, où elle a l’intention de régler ses comptes avec sa soeur Camilla.

Mon avis : C’est avec cet opus que l’écrivain David Lagercrantz clôt la saga Millénium. Ce fut avec une très grande curiosité que je me lançais dans la lecture du tome 4 de la série, et j’avoue que j’avais été plutôt surprise à l’époque et m’étais dit que Stieg Larsson aurait été fier de cette suite donnée à ses trois romans. Le tome 5 quant à lui m’avait un peu déçue, non que le style de l’auteur ne fut pas au rendez-vous, mais par rapport à la façon dont il a fait évoluer les deux personnages principaux. Malheureusement, il en est de même avec le tome 6,  et pour le coup, les vrais fans de la série ne retiendront que ceux écrits par Stieg Larsson. Néanmoins, force est de constater que David Lagercrantz a un sacré talent et qu’il a relevé le défi. Si vous cherchez une saga à découvrir pendant le confinement, n’hésitez plus !

Une réflexion sur “Millenium, tome 6 : La fille qui devait mourir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s