Le gang des rêves

Le-gang-des-revesAuteur : Luca Di Fulvio ( Italie )

Biographie : Homme de théâtre, écrivain, auteur de roman policier, de fantastique et de littérature d’enfance et de jeunesse, Luca Di Fulvio est également consultant éditorial de plusieurs maisons d’édition. Publié en 1996, son premier roman, « Zelter », est une histoire de vampire. Son deuxième roman, « L’empailleur » (L’impagliatore, 2000), est un thriller qui est adapté au cinéma en 2004. Les droits cinématographiques de son roman « L’échelle de Dionysos » (La scala di Dioniso, 2006), dont il a aussi écrit le scénario, sont vendus avant même la parution du livre en librairie. Sous le pseudonyme de Duke J. Blanco, il aborde la littérature d’enfance et de jeunesse avec « I misteri dell’Altro Mare » en 2002.

Luca Di Fulvio est devenu l’un des nouveaux phénomènes littéraires à suivre avec la sortie de « Le gang des rêves » (« La gang dei sogni », 2008) publié en France en juin 2016 chez Slatkine & Cie et premier tome d’une forme de trilogie. Plébiscité par les libraires et les lecteurs, le livre, qui raconte le New York des années 20 par les yeux d’un jeune Italien, s’est lentement mais sûrement transformé en best-seller. Suivra, un an plus tard, « Les enfants de Venise » (La ragazza che toccava il cielo, 2013) puis « Le soleil des rebelles » (2018).

Présentation: New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?

Mon avis : J’avais tellement entendu parler de ce roman avant même de m’y attaquer, que c’est avec un peu d’appréhension que je me lançais à l’assaut de ce pavé de plus de 900 pages. Et si la magie n’opérait pas ? À ma grande joie, ce fut le cas. Je tombais immédiatement amoureuse de ce jeune italien nommé Christmas dont la gouaille sans pareil le sauvera de bien des situations périlleuses et finira par le propulser vers la gloire. Et vive le rêve américain ! Mais avant lui, il y a la jeune Cetta, sa mère, tout juste sortie de l’adolescence et qui, pour sauver son fils d’un destin funeste, se sacrifiera et deviendra l’objet de sujets abjects. Le rêve américain n’est certainement pas pour tous, et certainement pas pour ces jeunes femmes pauvres et abandonnées de tous. Ce que dépeint l’auteur concernant le milieu du cinéma et tout particulièrement celui de la pornographie est tout simplement glaçant et criant de vérité. Ce merveilleux roman est malgré tout une ode à l’amour, celui d’une mère pour son fils, inconditionnel, mais également celui de Christmas et Ruth que tout oppose, origines, conditions sociales, et qui viendra au bout de toutes les barrières. Un très très beau roman à lire de toute urgence !

7 réflexions sur “Le gang des rêves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s