Bienvenue au club

Bienvenue au clubAuteur : Jonathan Coe ( Royaume-Uni )

Biographie : Jonathan Coe a étudié à la King Edward’s School à Birmingham et au Trinity College à Cambridge avant d’enseigner à l’Université de Warwick. Il s’intéresse à la littérature ainsi qu’à la musique et fait partie d’un groupe musical, expérience qu’il utilisera dans son troisième roman « les nains de la mort ». Il doit sa notoriété à l’étranger à son quatrième roman « Testament à l’anglaise ». Cette virulente satire de la société britannique des années du thatchérisme a connu un important succès auprès du public. En 2001 et 2004, le diptyque « Bienvenue au Club » (The Rotters’ Club) suivi par « Le Cercle fermé » (The Closed Circle) suit les aventures d’un même groupe de personnages pendant leur dernière année de lycée dans le premier roman puis vingt ans plus tard dans le second. Ces deux romans servent l’auteur dans sa fresque du Royaume-Uni des années 70 et début des années 2000, pour mieux observer les mutations profondes qu’a subi la société entre ces deux dates, avec les réformes de Margaret Thatcher et de Tony Blair. Il le fait avec tendresse pour ses personnages et un regard acéré sur cette évolution annonçant l’avènement de la mondialisation.

 

Présentation: Imaginez ! L’Angleterre des années soixante-dix, si pittoresque, si lointaine, avec ses syndicats prospères et sa mode baba cool. Une image bon enfant que viennent lézarder de sourdes menaces : tensions sociales, montée de l’extrême droite, et une guerre en Irlande du Nord qui ne veut pas dire son nom. Mais dans ces années où l’État-providence laisse place au thatchérisme, Benjamin, Philip, Doug et leurs amis ont d’autres choses en tête : s’intégrer aux clubs de leur lycée, oser parler aux filles, monter un groupe de musique, s’échapper de Birmingham l’endormie pour des aventures londoniennes… Trop innocents pour saisir les enjeux et les intrigues qui préoccupent leurs parents. Jusqu’à ce que le monde les rattrape. Dans ce roman foisonnant, premier volet d’un diptyque, Jonathan Coe renoue avec la veine de Testament à l’anglaise, usant de tous les styles, entremêlant en virtuose récits et personnages, tirant d’une main experte tous les fils du destin, pour nous offrir à la fois un roman d’apprentissage nostalgique, et le tableau ample, grave et lucide d’un pays en pleine mutation.

Mon avis : J’ai passé un très agréable moment en compagnie des personnages de Jonathan Coe. Bien qu’ils soient nombreux, et qu’à un moment, j’ai craint de m’y perdre, je me suis rapidement prise au jeu et ai suivi leurs aventures et déboires avec énormément de plaisir. Ah ! Les années soixante-dix ! (je les ai vécues, mais trop jeune pour m’en souvenir…). Jonathan Coe alterne différents points de vues et styles de narration ce qui rend son récit très vivant. Certains passages sont extrêmement touchants, comme le rendez-vous de Loïs et Malcolm… Cerise sur le gâteau, ce roman se poursuit dans « Le cercle fermé » dans lequel j’ai hâte de me plonger pour découvrir ce que sont devenus Benjamin, Cicely, Philip et Doug !

3 réflexions sur “Bienvenue au club

  1. J’ai lu plusieurs livres de Coe (La maison du sommeil, La vie très privée de Mr Sim, La pluie avant qu’elle tombe, Testament à l’anglaise) et j’aime beaucoup son style narratif. Je lirai donc certainement celui-ci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s