Les maître des illusions

Le-maitre-des-illusionsAuteur : Donna Tartt ( États-Unis )

Biographie : Donna Tartt écrit ses premières histoires dès l’âge de 5 ans et est publiée pour la première fois à l’âge de 13 ans dans une revue littéraire. Son roman « Le Maître des illusions », vendu à plus de cinq millions d’exemplaires, a reçu le Prix des libraires du Québec. Dix ans après Donna Tartt publie son deuxième roman: Le Petit Copain. Bien que critiqué par certains des lecteurs du premier roman, « Le Petit copain » reste dans le style extrêmement précis et descriptif des personnalités développées par la romancière. Onze ans plus tard elle récidive avec « Le Chardonneret » qui obtient le prix Pulitzer de la fiction.

Présentation: En décrochant une bourse à l’université de Hampden, dans le Vermont, Richard Papen ne laisse pas grand chose derrière lui : la Californie, qui lui déplaît ; son adolescence, faite de souvenirs incolores ; et ses parents, avec qui il ne s’entend pas. Hampden est une porte de sortie inespérée, l’opportunité de vivre une nouvelle vie. Passées quelques semaines, il est bientôt attiré par un professeur atypique, Julian Morrow, esthète capricieux qui enseigne les lettres classiques à cinq étudiants apparemment très liés. Contre l’avis de ses professeurs, il tente de s’introduire dans le groupe de ces jeunes gens marginaux sur qui courent les plus folles rumeurs. Et il est loin d’imaginer ce que lui coûtera sa curiosité.

Mon avis : Prenez le Cercle des poètes disparus, ajoutez-y un soupçon de How to get away with murder et vous obtiendrez quelque chose qui ressemblera au Maître des illusions. J’ai fait la connaissance de Donna Tart à travers Le petit copain que j’ai adoré, et il ne m’en a pas fallu davantage pour me plonger dans ce pavé de 700 pages. J’avoue que cela démarre plutôt lentement, mais c’est juste ce qu’il faut pour nous mettre dans l’ambiance ( le climat, par exemple, est un personnage à part entière ). Et en parlant des personnages, l’auteur nous sert ici une belle brochette, bien antipathique d’ailleurs ! Mais le tout est absolument jouissif. Et quand je lis que Donna Tartt a écrit ce roman à l’âge de 19 ans ( elle mettra 8 ans pour l’achever) je ne peux que m’incliner. Chapeau à l’auteure !

5 réflexions sur “Les maître des illusions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s