Créance de sang

créance de sang.jpgAuteur : Michael Connelly ( États-Unis )

Biographie : Michael Connelly est diplômé de l’Université de Floride, avec un bachelors degree en journalisme en 1980. Il travaille ensuite comme journaliste à Daytona Beach et Fort Lauderdale (Floride). Il se lance dans la carrière d’écrivain en 1992 avec « Les Égouts de Los Angeles » (The Black Echo), son premier polar, où l’on découvre le personnage de Harry Bosch, inspecteur du LAPD (Los Angeles Police Department), le héros récurrent de la plupart des romans suivants. Il reçoit pour ce livre le prix Edgar du meilleur premier roman policier. Il abandonne le journalisme en 1994. Il écrit par la suite environ un roman par an, en obtenant régulièrement un succès en librairie. Son roman « Le Poète » (1996) reçoit le prix Mystère en 1998 et « Créances de sang » (Blood Work, 1998) le grand prix de la littérature policière.

Présentation: L’ex-agent du FBI Terry McCaleb est à peine remis d’une greffe du cœur quand une inconnue, Graciela Rivers, vient le voir sur le bateau où il se repose et le somme d’enquêter sur la mort d’une certaine Gloria Torres, abattue à bout portant et de sang froid par un tueur masqué, dans une épicerie de la banlieue de Los Angeles. Agacé par l’aplomb de la jeune femme, McCaleb refuse. Mais Graciela insiste et se trouble. Elle lui révèle soudain que Gloria Torres n’est autre que sa propre sœur, et que c’est son cœur qui bat sous l’énorme cicatrice qu’il a encore en travers de la poitrine: cette enquête, Terry McCaleb la lui doit.

Mon avis : Que dire qui n’aurait pas encore été dit ? Encore une fois, le récit de Michael Connelly est une efficacité redoutable. Tout y est, l’ex agent du FBI torturé et terriblement attachant, le serial killer machiavélique et j’en passe. J’ai dévoré ce roman en quelques heures, le suspens est mené de main de maître et c’est avec un plaisir sans pareil que l’on se creuse les méninges pour essayer de résoudre l’énigme que nous présente l’auteur. Michael Connelly fait référence à d’autres romans, notamment « Le poète » que j’ai lu dernièrement et que j’avais énormément apprécié, il n’est toutefois pas nécessaire de l’avoir lu pour savourer cette nouvelle aventure. J’ai vu que le roman a été adapté pour le grand écran en 2002 et que le héros est incarné par Clint Eastwood, qui a réalisé le film également. Allez, n’attendez plus: ce roman est le compagnon idéal pendant un long après-midi de canicule !

6 réflexions sur “Créance de sang

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s