La théorie Gaïa

La-theorie-GaiaAuteur : Maxime Chattam ( France )

Biographie : Au cours de son enfance, Maxime Chattam fait de fréquents séjours aux États-Unis: sa première destination en 1987 est Portland dans l’Oregon, ville qui lui inspirera son premier roman. Rêvant d’abord d’être comédien, il suit le Cours Simon, devient figurant dans un spectacle de Robert Hossein et joue dans plusieurs téléfilms. En 1988, il passe un certain temps dans la jungle thaïlandaise, rédigeant un journal de cette expérience. Cela marque ses premiers pas dans l’univers de l’écriture. Il fait plusieurs petits boulots pendant plus de deux ans et reprend ses études de Lettres modernes. Il écrit « Le cinquième règne » à cette époque puis fin 1999 il devient vendeur de romans policiers à la FNAC. « Le Cinquième règne » est publié bien plus tard, en 2003, sous le pseudonyme de Maxime Williams. Il suit une formation en criminologie pendant un an à l’Université de Saint-Denis. Durant cette année, il apprend les rudiments de la psychologie criminelle, de la police technique et scientifique et de la médecine légale. Toujours libraire, il consacre ses week-ends à son projet de thriller. Il rédige « L’âme du mal » en 2001, qui est publié l’année suivante chez Michel Lafon. Signé du pseudonyme de « Chattam », en référence à une petite ville de Louisiane, le livre crée la surprise et conquiert rapidement un public. Ce roman devient le premier volet de la « Trilogie du mal, » suivi de « In Tenebris » (2003) et « Maléfices » (2004).

Présentation: La terre, dans un futur proche… Les chiffres parlent d’eux-mêmes : multiplication des catastrophes naturelles, instinct de prédation en pleine recrudescence, accroissement exponentiel des tueurs en série… La planète se meurt et nous sommes son cancer. L’Humanité est son propre virus. Appelés d’urgence par la Commission européenne, un couple de chercheurs prend conscience du chaos qui s’annonce. Dans un monde livré aux éléments, où toute la violence de l’homme semble éclater soudain, le secret d’État se révèle explosif. Inavouable. Survivront-ils ? Survivrons-nous ?

Mon avis : Je suis Maxime Chattam sur Twitter depuis un petit bout de temps déjà, je lisais régulièrement des chroniques de ses romans, chroniques enthousiastes d’ailleurs, mais n’avais jamais rien lu de lui. Voilà qui est fait avec « La théorie Gaïa ». Ce roman fait partie de la saga « le cycle de l’homme » et je peux vous dire d’ores et déjà que j’ai très envie de découvrir les autres titres qui la constitue. Maxime Chattam sait y faire, j’ai immédiatement accroché à cette histoire, en grande partie grâce au personnage d’Emma dont la force de caractère ne vous laissera pas indifférent. Ce thriller ( attention: certaines scènes sont à la limite du supportable, âmes sensibles s’abstenir ! ), est un page-turner au rythme haletant. Vous aimez les histoires à rebondissements ? Eh bien, vous serez servis ! Je vous laisse avec un extrait:

« L’homme est toujours une bête sauvage. Nous avons passé des dizaines de milliers d’années dans la nature, à lutter pour survivre, à manger d’autres espèces pour vivre, et c’est parce que nous avons été des prédateurs féroces que nous sommes là aujourd’hui. »

8 réflexions sur “La théorie Gaïa

  1. De Maxime Chattam, je n’ai lu que « Les arcanes du chaos » un thriller bien ficelé que j’ai apprécié même si la théorie du complot y est poussée à l’extrême ! Ce roman « La théorie Gaia » me tenterait bien aussi mais j’ai un peur peur du côté « gore » de certaines scènes.

    J’en profite également pour t’annoncer que je t’ai nominée au Blogger Recognition Award (https://lectureenfantparent.wordpress.com/2018/07/30/blogger-recognition-award/) 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s