Millénium 4 : Ce qui ne me tue pas

Millenium.jpgAuteur : David Lagercrantz ( Suède )

Biographie : David Lagercrantz a étudié la philosophie et la religion à l’université et sort diplômé de l’école de journalisme de Göteborg. Son premier travail de journaliste fut pour le magazine interne du constructeur automobile Volvo. Il part ensuite pour le quotidien tabloïd « Expressen » et travaille jusqu’en 1993 comme journaliste d’investigation, couvrant quelques-unes des affaires criminelles les plus importantes de la fin des années 1980 et début des années 1990 en Suède, notamment les meurtres Åmsele. Le succès littéraire arrive avec « Indécence manifeste » (Syndafall i Wilmslow, 2009), un roman inspiré de la vie du mathématicien britannique Alan Turing. En décembre 2013 la maison d’édition suédoise Norstedts annonce que David Lagercrantz a été engagé pour écrire le quatrième roman de la série « Millénium », série de romans policiers, dont l’auteur original est Stieg Larsson (1954–2004).Le roman, « Ce qui ne me tue pas » (Det som inte dödar oss), est publié le 27 août 2015, à l’occasion des dix ans du premier roman « Millénium ». David Lagercrantz indique en octobre 2015 qu’il écrira deux autres romans de la série « Millénium » dont les publications sont déjà prévues en 2017 et en 2019. En septembre 2017 paraît « La Fille qui rendait coup pour coup » (Mannen Som Sökte Sin Sugga), cinquième volume de la série.

 

Présentation: Elle est une hackeuse de génie. Une justicière impitoyable qui n’obéit qu’à ses propres lois. Il est journaliste d’investigation. Un reporter de la vieille école, persuadé qu’on peut changer le monde avec un article. La revue Millénium, c’est toute sa vie. Quand il apprend qu’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle détient peut-être des informations explosives sur les services de renseignements américains, Mikael Blomkvist se dit qu’il tient le scoop dont Millénium et sa carrière ont tant besoin. Au même moment, Lisbeth Salander tente de pénétrer les serveurs de la NSA…
Dix ans après la publication en Suède du premier volume de Millénium, David Lagercrantz livre un thriller d’une actualité brûlante et signe les retrouvailles des personnages cultes créés par Stieg Larsson. La saga continue.

Mon avis : C’est avec pas mal de plaisir que j’ai retrouvé les personnages de Stieg Larsson. Dans ce quatrième opus, nous en apprenons davantage sur le passé de Lisbeth Salander. Je me souviens avoir dévoré les tomes précédents ( je me souviens également de quelques longueurs, notamment les listes de course des personnages, ainsi que la description de leur différents repas, essentiellement composés de tartines…). Il est question dans cet opus d’I.A., d’espionnage industriel et d’autisme. Le style de Stieg Larsson ne m’avais pas beaucoup marquée à l’époque, je l’avais trouvé plutôt plat, et celui de David Lagercrantz ne m’aura pas marquée davantage. L’écriture est simple donc mais efficace et je n’ai qu’une hâte: me plonger dans la lecture du tome 5 !

2 réflexions sur “Millénium 4 : Ce qui ne me tue pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s