La cuisinière

La-cuisiniereAuteur : Mary Beth Keane ( États-Unis )

Biographie :   Originaire de New York et après des études à l’université de Virginie, Mary Beth Keane a reçu une bourse à la fondation Guggenheim. Elle vit actuellement à Philadelphie avec sa famille. La cuisinière est son deuxième roman, le premier publié en France.

Présentation: L’incroyable destin de celle que l’on surnomma « La femme la plus dangereuse d’Amérique ». Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s’intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu’on l’observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l’envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté…

 

Mon avis : Voici un roman que je n’oublierai pas de sitôt ! Tout d’abord l’histoire de Mary Malone est bouleversante, d’autant plus qu’elle est véridique. Surnommée à l’époque Mary Typhoïde, cette immigrante irlandaise aura vécu isolée de l’âge de 38 ans jusqu’à sa mort sur l’ïle de North Brother. Mary est en bonne santé, c’est une cuisinière hors paire. Or, partout où elle passe elle sème la mort. Porteuse saine de la fièvre typhoïde, l’acharnement des services sanitaires à son encontre la révolte. Comment une personne saine peut-elle responsable de la transmission de la maladie? C’est l’incompréhension totale. Mary tentera d’échapper à son destin, mais celui-ci finira par la rattraper. La plume de Mary Beth Keane est absolument merveilleuse. Le personnage de Mary est extrêmement touchant. Pas de pathos, mais une écriture sincère et émouvante. Mary est une femme forte, elle tentera de se révolter, de fuir son destin, en vain. On souffre avec elle, on espère jusqu’au bout qu’une découverte majeure la sauvera et lui permettra de vivre libre. Le travail de recherche de Mary Beth Keane est admirable et le résultat est un roman passionnant qui se lit comme un polar. Une fois commencé, impossible de le lâcher. Je le recommande vivement !

8 réflexions sur “La cuisinière

  1. Ce roman me tente depuis un moment, mais je t’avoue qu’il était quelque peu passé à la trappe face à d’autres envies lecture. Tu sembles séduite, et ton avis ne peut que donner envie de le lire !

  2. J’avais déjà entendu parlé de cette histoire lors de ma lecture d’un des tomes d’Axolot, mais c’était vraiment un très court résumé de l’histoire (c’est le principe de ces BD). Mais ton article me donne vraiment envie d’approfondir tout ça, merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s