Deux gouttes d’eau

2-gouttes-deauAuteur : Jacques Expert (France)

Biographie : Jacques Expert est directeur des programmes de la chaîne Paris Première. Il a été grand reporter à France Inter et France Info pendant quatorze ans et a couvert un grand nombre de faits-divers célèbres qui l’ont amené à s’intéresser à ces femmes qui partagent leur vie avec des meurtriers ou des violeurs, sans le savoir, ou sans vouloir se l’avouer. « La Femme du monstre », fruit d’une longue enquête, est son premier roman, paru en 2007. Suivront notamment « La théorie des six » (2008), « Ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils » (2010) qui a été adapté à la télévision par Pierre Aknine en 2013, « Adieu » (2011) et « Qui? » (2013).

Présentation: Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, massacrée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau… Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence mais aussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir tirer au clair avec son équipe ce véritable casse-tête. Lequel des deux jumeaux ment, lequel est le bourreau, lequel la victime ?

Mon avis : Je découvre l’univers de Jacques Expert à travers ce roman. Des êtres tordus à l’esprit malsain, en veux-tu , en voilà ! La gémellité m’a toujours fascinée, je me souviens de deux petites jumelles en primaire, Mélanie et Mélodie, deux petites blondes au yeux verts que je n’ai jamais réussi à distinguer, à part à cause de la couleur de leurs vêtements, qu’elles portaient identiques, mais de couleurs différentes. Je me souviens aussi de m’être souvent demandé si elles ne s’amusaient pas à échanger leur identité par moment, et cette idée me troublait profondément à l’époque. Dans ce thriller psychologique Jacques Expert exploite l’idée de la complicité entre jumeaux de façon machiavélique à notre plus grand plaisir. Je ressors de cette lecture troublée et fascinée à la fois. Tous ces êtres abîmés, que ce soit du côté des méchants comme des enquêteurs, m’ont tenu en haleine jusqu’au bout, bien que je me sois un peu doutée de la fin. En aurait-il pu être autrement ? 😉


2 réflexions sur “Deux gouttes d’eau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s