La lettre oubliée

La-Lettre-oublieeAuteur : Nina George (Allemagne)

Biographie : Nina George a travaillé comme journaliste et chroniqueuse. Elle est également l’auteur de thrillers scientifiques, de romans et de nouvelles. Les romans érotiques qu’elle a publiés sous le pseudonyme d’Anne West ont connu un grand succès en Allemagne. Son roman The Moon Player a remporté en 2010 le prix DeLiA, qui récompense le meilleur roman d’amour. Nina George a également reçu le Glauser Prize en 2012 pour son roman policier The Game of Her Life. La Lettre oubliée (Das Lavendelzimmer, 2013), signé sous son vrai nom, est devenu best-seller en Allemagne dès sa sortie, il est resté 18 semaines dans la liste des meilleures ventes. Il est à présent publié dans 18 pays.

Présentation : Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme : dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour vivre mieux. Il sait soigner tout le monde – à l’exception de lui-même. Cela fait 21 ans, déjà, que Manon, la belle Provençale, s’est éclipsée pendant qu’il dormait en lui laissant pour tout adieu une lettre qu’il n’a jamais osé ouvrir. Mais voilà qu’arrive l’été, un été pas comme les autres qui verra Jean Perdu s’échapper de la rue Montagnard pour s’engager dans un voyage au pays des souvenirs, en plein cœur de la Provence, avant de revenir à la vie.
Une histoire pleine de chaleur, de réflexion et de drôlerie, racontée avec beaucoup de finesse, qui va tout droit au cœur du lecteur.

Mon avis : Un libraire qui prescrirait des romans comme on prescrit des médicaments, en voilà une idée merveilleuse ! Tiens, et remboursés par la sécu, tant qu’à faire ! Nina George nous présente ce singulier personnage, Jean Perdu. Et perdu il l’est effectivement, jusqu’au jour où il décide de larguer les amarres, et le voilà parti à la conquête de la Provence au gouvernail de sa péniche en compagnie d’un autre paumé, le célèbre écrivain Max Jourdan, en pleine crise d’inspiration. Ces deux êtres blessés par la vie finiront par s’adopter mutuellement et guérir. L’écriture de Nina George est parfois drôle, souvent touchante, et ses personnages forts sympathiques (bien que par moment j’avais plutôt envie de les balancer par dessus bord…). Un roman feel good en somme qui m’a donné envie d’aller découvrir l’autre facette de cette auteure à travers un de ces romans policiers.

6 réflexions sur “La lettre oubliée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s