De sang-froid

De-sang-froidAuteur : Truman Capote ( États-Unis )

Biographie : Truman Capote, de son vrai nom Truman Persons, est adopté à l’âge de 10 ans par le second amri de sa mère et devient Truman Capote. La famille Capote vit à New-York où le jeune Truman a une enfance heureuse, malgré l’alcoolisme de sa mère. Truman Capote a pour amie Harper Lee, l’auteure de Kiiling a Mocking Bird. A l’âge de dix-neuf ans il retourne en Alabama et commence à écrire. Puis il s’installe à New-York où il exerce des petits métiers avant d’être publié. Son premier roman, « Les domaines hantés », parait en 1948. En 1949, il part pour l’Europe et fait un long séjour en Italie, puis en 1958, il publie « Petit déjeuner chez Tiffany », bref roman qui connaît un grand succès. Truman Capote découvre dans le New York Times du 16 novembre 1959 un fait divers qui le passionne : un quadruple meurtre frappant une famille de fermiers du Kansas. Il pense qu’il peut traiter ce fait divers sanglant sous une nouvelle forme littéraire et en faire un « roman de non-fiction ». De cette expérience naît un livre intitulé « De sang-froid », publié en 1966. Ce dernier obtient un succès considérable. Il meurt torturé et alcoolique. Il a légué sa fortune à son compagnon ainsi qu’à une fondation destinée à repérer et aider les jeunes écrivains.

Présentation: En 1959, à Holcomb, Kansas, deux jeunes truands tuent, sans mobile apparent, quatre membres de la famille d’un fermier. Capote, tombant sur l’article traitant de ce crime, décide de relater cette histoire avec la plus grande précision. Pour cela, il quitte New York et part s’installer quelque temps à Holcomb, afin de recueillir le maximum d’informations sur la façon dont s’est déroulé le crime. Il recueille donc le témoignage et l’avis de la population et des autorités locales, et surtout il rencontre et interroge les assassins eux-mêmes dans leur cellule.

Mon avis :  De sang-froid est un roman choc qui m’aura marquée profondément, et cela pour plusieurs raisons. La première est que Truman Capote nous fait le récit d’un terrible fait divers qui a fait couler beaucoup d’encre à l’époque. Difficile de rester insensible sachant qu’il ne s’agit pas d’une histoire sortie d’un cerveau débridée mais bel et bien d’une histoire vraie. Deuxièmement, l’auteur a consacré plus de cinq ans à ce roman, enquêtant, interrogeant les divers protagonistes, parents, amis, voisins des quatre victimes, enquêteurs ainsi que les assassins. Truman Capote assistera notamment à leur pendaison. Finalement, ce qui m’aura troublée le plus est l’attachement que Truman Capote développera à l’encontre de Perry Smith, l’un des deux assassins. On comprend bien que Truman Capote considère que le jeune homme est une victime lui aussi, de la vie, tout d’abord qui ne l’aura pas gâté, et des rouages de la justice. L’auteur ressortira de cette expérience anéanti, il sombrera d’ailleurs dans l’alcool. Un roman à lire absolument, un page-turner sans aucun doute, que j’ai refermé le cœur serré.

 

Une réflexion sur “De sang-froid

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s