Miniaturiste

le miniaturisteAuteur : Jessie Burton ( Royaume-Uni )

Biographie :   Jessie Burton est une auteure et actrice anglaise. Après des études à la Central School of Speech and Drama et à l’université d’Oxford, elle devient comédienne pour le théâtre et la télévision. Depuis 2015, elle est la plus connue au niveau international pour son premier roman « Miniaturiste » (The Miniaturist, 2014) qui a obtenu de nombreux prix dont le Specsavers National Book Awards : Nouvel écrivain de l’année et le Specsavers National Book Awards : Livre de l’année. Son second roman, « Les filles au lion » (The Muse) a été publié en 2016.

Présentation: Nella Oortman n’a que dix-huit ans ce jour d’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre à Amsterdam son mari, Johannes Brandt. Homme d’âge mûr, il est l’un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa sœur, Marin, une femme restée célibataire qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannes offre à son épouse une maison de poupée, représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d’animer grâce aux talents d’un miniaturiste. Les fascinantes créations de l’artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettant au jour de dangereux secrets.

Mon avis : Le roman s’ouvre sur la photo d’une magnifique maison de poupée ayant appartenu à une certaine Petronella Oortman (1656-1716), une Néerlandaise, riche veuve de Johannes Brandt, un marchand de soie, exposée au Rijksmuseum à Amsterdam. L’objet en question est absolument magnifique et a inspiré Jessie Burton cette histoire. Notre héroïne Nella n’a d’autre occupation que celle d’aménager le cadeau qui lui a été offert par son mari, une maison de poupée, parfaite réplique de sa propre maison. Pour cela, elle fait appel au travail d’un miniaturiste. Mais les choses prennent une tournure des plus sombres lorsque son mari est arrêté par les bourgmestres et que la maison de poupée va alors dévoiler à Nella les secrets les plus sombres de ses habitants. J’ai apprécié cette lecture, le cadre m’a beaucoup rappelé celui de « la jeune fille à la perle » de Tracy Chevalier et « les mots entre mes mains » de Guinevere Glasfurd. Toutefois la fin m’a laissé… sur ma faim ! Pas mal de questions restent sans réponse, notamment concernant le pouvoir du miniaturiste et ses véritables intentions. Néanmoins, Jessie Burton nous offre une lecture très plaisante et distayante !

9 réflexions sur “Miniaturiste

  1. Rhooo j’ai justement acheté ce livre il y a quelques jours suite à un article que j’avais lu sur un blog ! Bon du coup ça me donne encore plus envie de m’y mettre 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s