Les Piliers de la Terre

Les-piliers-de-la-terreAuteur : Ken Follett ( Royaume-Uni)

Biographie : Né au Pays de Galles Ken Follett déménage à Londres à l’âge de 10 ans et  y termine ses études secondaires. Il poursuit ensuite des études de philosophie à l’ « University College », dont il sort titulaire d’une licence. En 1970, après la faculté et des études de journalisme. Il travaille comme reporter au « South Wales Echo » à Cardiff et à l’ »Evening News » à Londres. N’étant pas devenu un reporter d’investigation reconnu, Ken Follett écrit des romans, la nuit et pendant les week-ends ; en 1974, il quitte définitivement ses emplois de journaliste et rejoint les éditions « Everest Books. » Ses livres se vendent relativement bien, mais c’est avec « Eye of the Needle » que Ken Follett connait le succès ; le livre publié en 1978 reçoit le « Prix Edgar » et est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires.

Présentation: Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

Mon avis : C’est le cœur serré que je referme Les Piliers de la Terre. S’agissant de mon premier Ken Follett, je ne savais pas à quoi ‘attendre et j’avoue que je craignais de tomber sur une écriture lourde étant donné le thème de ce roman. Les batailles n’étant pas ma tasse de thé, j’avais peur de m’ennuyer par moment et là, surprise, ce ne fut aucunement le cas. Ken Follett maîtrise parfaitement le sujet, on ne peut qu’imaginer le travail de recherche qu’il a dû accomplir pour écrire ce pavé de 1000 pages. Des détails, il y en a, notamment lorsqu’il est question d’architecture et de techniques de construction, mais l’auteur sait parfaitement doser les descriptions sans que cela devienne rébarbatif. La galerie de personnages est très vivante et l’on s’attache rapidement à tous ses héros dont on suit les aventures pleines d’action et de rebondissement avec bonheur, M. Follett maîtrisant parfaitement la technique pour maintenir son lecteur en haleine et on en redemande ! Hâte de me plonger dans Un monde sans fin…


15 réflexions sur “Les Piliers de la Terre

  1. Tout comme vous, j’ai adoré les pilliers de la terre. C’est ainsi que je me suis précipité sur un monde sans fin,. Seulement je trouve qu’il y a beaucoup de similitudes avec les pilliers de la terre. Mais ça reste personnel.
    J’ai beaucoup aimé ‘la marque de Winfield’
    Bonne lecture

  2. Pour ma part, même si on ne me parlait que des Piliers de la terre, j’ai commencé à découvrir Ken Follett via la saga « Le siècle » (La chute des géants, L’hiver du monde et Aux portes de l’éternité), et j’ai adoré le travail de cet auteur. Si tu l’occasion de t’y plonger, fonce ! Du coup j’ai voulu enchaîner avec Les Piliers de la terre (parce que bon, quand même !), mais je crois que j’étais un peu en overdose de Follett à ce moment là ! Du coup j’ai laissé ma lecture de côté, et j’y reviendrai cet été je pense (d’autant plus que « Un monde sans fin » et « une colonne de feu » m’attendent patiemment dans ma bibliothèque !!)

    • J’ai été complètement happée par ce roman. Ken Follett est un merveilleux conteur ! C’est tellement vivant ! Pas de temps mort, on est transporté du début à la fin. Un formidable page turner. J’ai hâte de lire la suite 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s