Le philosophe qui n’était pas sage

le philosopheAuteur : Laurent Gounelle (France)

Biographie : DESS en poche, la rencontre de Laurent Gounelle avec le monde de la finance est un véritable choc. En quête de sens il parcourt le monde à la rencontre de praticiens exceptionnels, qu’ils soient experts américains en neurosciences, shamans péruviens ou sages balinais. Spécialiste du développement personnel, formé aux sciences humaines et à l’épistémologie à l’université de Californie de Santa Cruz, mais aussi conférencier à l’université de Clermont-Ferrand, Laurent Gounelle partage son temps entre l’animation de séminaires internationaux et une activité de conseil. Il écrit son premier roman en 2006, à la suite de la perte successive d’êtres chers et juste avant la naissance de son premier enfant. Intitulé « L’Homme qui voulait être heureux », son premier roman paraît en 2008 et devient rapidement un best-seller, no 1 des ventes en France, et publié dans 25 langues. Son deuxième roman, « Les dieux voyagent toujours incognito », est publié en 2010 et s’affirme comme un best-seller dans de nombreux pays. Il est en cours d’adaptation cinématographique. Son troisième roman, « Le Philosophe qui n’était pas sage » paraît en 2012. Comme les précédents, ce roman devient un best-seller en cours de traduction dans de nombreux pays.

Présentation: Une tribu au cœur de la forêt tropicale, reconnue peuple le plus heureux de la terre. Survient Sandro, jeune philosophe. Poussé par une vengeance personnelle, il fait le vœu de détruire l’équilibre de ses habitants et de les rendre malheureux à vie. Il va devoir affronter Elianta, une jeune femme qui se bat pour lui résister, déterminée à protéger son peuple. « La forêt tropicale semblait retenir son souffle dans la chaleur moite du crépuscule. Assise devant l’entrée de sa hutte, Élianta tourna les yeux vers Sandro qui s’avançait. Pourquoi ce mystérieux étranger, que l’on disait philosophe, s’acharnait-il à détruire secrètement la paix et la sérénité de sa tribu ? Elle ne reconnaissait plus ses proches, ne comprenait plus leurs réactions… Qu’avaient-ils fait pour mériter ça ? D’heure en heure, Élianta sentait monter en elle sa détermination à protéger son peuple. Jamais elle ne laisserait cet homme jouer avec le bonheur des siens. »

Mon avis : L’histoire de Sandro qui, pour se venger de l’assassinat de sa femme, décide de détruire une tribu amazonienne en y semant la zizanie est une parabole de notre société de consommation. Ce récit, bien qu’à consonnance philosophique, est accessible et très facile à lire, certains passages m’ont semblé toutefois un peu naifs et les personnages très caricaturaux, mais c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit de paraboles. Le message est clair: le bonheur réside dans les choses simples.  » Souviens-toi: le secret, c est d’aimer. Aime ta vie sans rien désirer que tu n’aies déjà et tu goûteras la sérénité des dieux. Et si de plus tu parviens à aimer tout ce qui est autour de toi, à t’aimer toi-même et à aimer tous ceux que tu vois, alors non seulement tu goûteras la sérénité des dieux, mais aussi tu partageras leur extase. ». Un beau message au final.


4 réflexions sur “Le philosophe qui n’était pas sage

  1. J’ai aimé le message, mais la forme m’a semblée trop didactique et un peu manichéenne par endroits. Je pense que j’attendais un peu plus de subtilité. J’ai appris plein de choses intéressantes, mais les ficelles sont un peu trop épaisses. Le summum a été la fin, avec l’épreuve de la cascade, à laquelle Sandro a sruvécu. Je comprends bien pourquoi, mais c’est un peu bisounours.
    Bref, je n’ai pas été convaincue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s